Bliss Comics : A cœur Valiant…
concours-bliss-valiant-pce
Cliquez sur l’image pour avoir plus de détails sur le concours !

En 2015, c’était Glénat Comics. En 2016, place à Bliss Comics ! Chaque année voit apparaître des éditeurs de comics. Petits, grands, confidentiels, médiatisés, tout dépend de l’ambition de ses fondateurs et force est de constater que Bliss Comics s’est imposé un chantier plutôt imposant : faire connaître et briller les séries Valiant en France.

Valiant, c’est un peu le trouble-fête des éditeurs de comics aux USA. Ils font du super-héros, mais ils ne le font pas comme les autres. C’est en quelque sorte le chaînon manquant entre la mythologie DC et Marvel et la singularité des publications Image Comics. Leur univers est bien plus restreint que celui des deux majors, ce qui permet un meilleur contrôle au niveau de la qualité des séries. On compte un peu moins d’une dizaine de séries principales, toutes très différentes les unes que les autres. Là où un Harbinger rappellera forcément les X-Men (en plus intimiste), un Bloodshot tournera plus autour de l’actioner (ou du thriller) et un X-O Manowar penchera plutôt vers la SF rétro. De nombreux genres sont représentés, ce qui rend l’éditeur accessible à tous les publics, tout en gardant un niveau de qualité très élevé.

Le principal problème de Valiant est d’être un éditeur mineur. Il ne demande qu’à grandir, surtout en dehors des US. En France, on connaît Batman, on connaît Spider-Man, mais si je dis Eternal Warrior ou Ninjak, qui saura de qui il s’agit ? Pas grand monde. C’est pourquoi Valiant veut s’étendre, se développer. Dès 2017, le Valiantverse débarquera au cinéma, grâce à Bloodshot (et c’est probablement ma plus grande attente pour les années à venir). Cette arrivée devrait assurer une visibilité largement accrue aux personnages du Valiantverse. Mais ce n’est pas tout. En parallèle, parce qu’on sait très bien que le succès des publications n’est pas uniquement rattaché au cinéma, l’éditeur souhaite conquérir les autres pays, à travers des éditeurs dédiés à leurs publications. Et en France, c’est Bliss Comics qui s’y colle.

Jusqu’à maintenant, c’est Panini qui avait les droits sur les séries Valiant. On connaît tous Panini, on sait ce qui arrive aux malheureuses séries pas très vendeuses. Résultat, quelques séries Valiant sont sorties dans l’indifférence générale, dans des éditions peu qualitatives, souples et incomplètes. Pas de quoi sauter au plafond ! D’ailleurs, cette première tentative pourrait presque être vue comme un obstacle pour Bliss Comics : Valiant a déjà eu sa chance. A travers Panini et de mauvaises éditions certes, mais quelqu’un a déjà essayé de sortir du Valiant en France et ça a fait un four.

Il fallait donc mettre les bouchées doubles pour faire oublier ce premier échec et Bliss Comics semble sur la bonne voie.

  • Première annonce : les séries déjà éditées par Panini ne ressortiront pas tout de suite en physique. Ce sera du démat’. Judicieux, malin, bref, exactement ce qu’il fallait faire. Après tout, ces séries sont déjà bien trop avancées pour rattraper rapidement le retard en physique.
  • Deuxième annonce : les livres seront en dur. Ça paraît idiot mais il faut savoir qu’en France, on aime les beaux livres. C’est comme ça, c’est historique. On aime le relié. Il suffit de regarder l’évolution des collections Panini pour s’en rendre compte, il y a de moins en moins d’éditions souples.
  • Troisième annonce : les publications en dur s’ouvriront sur l’événement The Valiant de Matt Kindt et Jeff Lemire, et franchement, c’est une pure idée. The Valiant, c’est le meilleur point d’entrée pour qui souhaite découvrir ce nouvel univers. C’est relativement court, concis, clair, compréhensible, accessible. En deux mots : une introduction parfaite, d’autant plus qu’elle ouvre la porte vers la première série régulière que Bliss Comics publiera, à savoir Bloodshot Reborn. Encore une fois un excellent choix. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’un excellent (et je pèse mes mots) reboot d’un des personnages centraux du Valiantverse. Suivra Quantum & Woody, une série complètement à part et drôlement tarée que tout amateur de comics fun se doit de lire. Et pour la suite, seul l’avenir le dira. Ah oui, sachez aussi que les premiers livres seront à 10€. Je dis ça, je ne dis rien !

Et ce n’est pas tout ! Si Bliss Comics semble clairement maîtriser l’arrivée de Valiant sur le sol français, le nouveau venu ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Pour le lancement de ses éditions, l’éditeur voit grand : une participation au Free Comics Book Day avec un single en forme d’encyclopédie sur le Valiantverse et surtout, SURTOUT, un stand à la Paris Comics Expo. Mieux qu’un stand même, un lancement en exclusivité des deux premiers bouquins en présence de Paolo Rivera, l’artiste derrière The Valiant (d’ailleurs, je vous invite à aller consulter son site sur lequel vous trouverez son fabuleux portfolio). Quand je vous dis qu’ils ont mis les moyens !

Le retour de Valiant en France est peut-être ce qui pouvait arriver de mieux aux lecteurs de comics cette année. Tout comme Glénat l’année passée, Bliss devrait apporter un vent de fraîcheur bienvenu, dans une toute autre catégorie. Là où le label Comics de l’éditeur historique jouait dans la cour des séries indépendantes et originales, Bliss devrait dynamiter des publications super-héroïques qui ne parviennent pas à se renouveler. Batman, Superman, Avengers, c’est bien beau, mais c’est plus tout neuf et ça devient un peu du grand n’importe quoi !

Rendez-vous à la Paris Comics Expo pour un premier avis sur les éditions Bliss Comics !

Ne partez pas tout de suite (il reste des liens utiles) !

Bliss Comics : le site web | la page Facebook | le compte Twitter

Acheter The Valiant – One shot : Amazon | Fnac

Acheter Bloodshot : Reborn – Tome 1 : Amazon | Fnac

Acheter Quantum & Woody – Tome 1 : Amazon | Fnac

BlissComics_-_Logo_Black